Le Parking de l'Hyper

Un grand coup de pompes dans les portières de la médiocrité automobile contemporaine.

Hummer : Splendeur et Décadence de l’Amérique

Non, n’allez surtout pas penser que le monde va mal. C’est juste la résolution de votre TV qui a augmenté. Depuis la Seconde Guerre Mondiale, époque où les gens ne savaient rien – ou ne voulaient rien savoir, le volet média dans les conflits est progressivement monté en puissance, si bien que de nos jours, difficile de passer à côté. Et dans la montée en puissance de la Hollywoodization des guerres, le Hummer fait incontestablement de tête d’affiche de ce grand show. Comme dans tous les biopics américains, le scénario est en trois parties. Montée. Apogée. Descente aux enfers. Ou si vous préférez : H1-H2-H3.

Introduction : le Humvee

Alors que les Allemands, et plus particulièrement Clausewitz, auront tiré de leurs défaites Napoléoniennes un nouvel « Art de la Guerre », les Américains sortiront de la catastrophe du Vietnam avec un cahier des charges pour le remplaçant de la Jeep, qui devenait has-been, avec son faible niveau de chargement et une tendance à faire 4 tonneaux lorsqu’elle roulait sur des mines viet-cong.

Le cahier des charges était contradictoire : il fallait un véhicule assez large et haut pour être capable d’évoluer dans les tranchées laissées par des tanks M1 Abrams, assez bas pour garder un centre de gravité réduit et entrer dans les avions militaires afin d’être parachuté. Ainsi avec ces instructions contradictoires, seule une approche sans concessions et poussant les limites au maximum pouvait contenter les dirigeants de l’armée US.

La solution sera le Humvee, véhicule hors normes bien plus large que haut et dont la caisse est en aluminium, et les éléments mécaniques (dont les freins) cachés dans une cage au centre de l’habitacle pour libérer totalement les liaisons au sol. C’est une bête du franchissement, une brute à l’état pur que son créateur AM General fera évoluer au contact de la créativité variable des fils de putes sur les différents théâtres d’opération.

 

1-AM-General-Humvee-RHD-10

Mattez-moi ces 3 antennes de 80 mètres de haut ! A faire pâlir un gitan en mercos sur l’Autoroute A61.

hummer-dropping-croquis

Kit de Parachutage

Durant la carrière de la Jeep Willis militaire, entre 1941 et 1964, le monde donna vraiment dans le meurtre à grande échelle, et la petite Jeep dût rouler sa bosser sur tous les continents et participer à des boucheries bien rock’n’roll et bien dégueulasses. Entre les gamins squelettiques dans les rues de Berlin en ruines, le Japon, la libération des camps allemands, la Guerre de Corée, le Vietnam, quelques sauteries en Afrique et en Amérique du sud , on peut vraiment dire que la petite Jeep Willys a manufacturé du macchabée façon industrielle. Et le record ne sera pas de si tôt égalé, car depuis l’effondrement de l’Union Soviétique, c’est un peu comme si le monde était devenu une cour de récré de collège où le gros bourge de la classe, « bouboule », qui a redoublé peut te bastonner impunément alors que ton grand frère Sergueï est parti en première année de CAP à l’autre bout de la France chez ta grand-mère. Les vraies grandes chicanes de sortie de classe pour se venger ont disparu, et finalement l’hyperpuissance américaine a beaucoup fait pour la paix dans le monde, sauf si t’es du moyen-orient, mais bon, tu l’as bien cherché !

 

Autant la Jeep était plutôt gentille avec ses demi portes idéales pour lancer des chocolats à la volée aux mômes européens, le Humvee est vraiment l’enfant de son époque, avec l’avènement des guerres américaines sans victimes militaires et l’isolement du soldat. Fini les journées portes ouvertes de la libération quand tu pouvais reluquer la Française ou l’Italienne reconnaissante, le Humvee est fait pour occuper des pays qui ne voient pas l’arrivée US comme une liberation, les cons. Le Humvee a de grosses roues pour rouler sur les enfants qui ont été équipés par leurs parents de ceintures explosives, et une ligne taillée à la serpe. C’est la fin de la Jeep décontractée qui pète la putain de classe d’où descendait un général fumant un barreau de chaise d’enculé pour couvrir l’odeur de napalm ou de restes d’un tas de hitlerjugend en train de brûler derrière une grange normande avant de gueuler dans la radio des ordres de destruction totale de tout ce qu’il avait devant lui.

Eisenhower regardant à l’horizon et s’apprêtant à faire de la viande à Kebab à coups de mortier avec une bande de nazis de 19 ans paniqués dans le village suivant.

3-Winston_Churchill_cigare_jeep_Normandie

Churchill s’allumant un barreau de chaise d’enculé pendant sa visite en Normandie.

 

Autant la Jeep est du genre petit nerveux qui cogne sans jamais s’arrêter, le Humvee sera le boxeur poids lourd venu de nulle part façon Rocky, et deviendra une icône comme seules les voitures américaines savent le faire. Ce sera le bras armé, le messager de l’ultra violence américaine. Partout il a imposé son style brutal : en Bosnie, en Irak, en Afghanistan, en Somalie.

T’avais pas d’armes de destruction massive? Maintenant, oui.

Il partage avec sa devancière cette beauté intrinsèque des véhicules fonctionnels conçus sans préoccupation de style, et qui finissent par révéler un style fou à cause justement de leur côté fonctionnel. La Humvee aura la carrière facile : des guerres contre des ennemis plutôt lâches, qui reculent devant une armée comme des tantes pour mieux faire des attentats kamikazes et des génocides de fils de putes au moindre dos tourné. Serbes, Syriens, Irakiens, Afghans, tous ont ramassé du Humvee sur le recoin de la gueule et tous lui ont fait des saloperies. Beaucoup plus de soldats mourront carbonisés dans leur Humvee après un blast que pendant de réelles phases d’offensive qui ne font que peu de morts. L’invasion de l’Irak n’a couté que 200 morts alliés quand Poutine accumule déjà 2000 morts dans sa fausse guerre de tricheur en Ukraine. On pense à tort que la guerre c’est cool, que c’est avancer, tirer sur les méchants et gagner. Mais la guerre c’est surtout attendre, dans l’inquiétude, et éventuellement se faire niquer sans avoir aucune fenêtre de sortie, subir la grande loterie.

Les mecs n’ont aucun respect pour l’american dream.

 

 

Episode 1 : Humvee + Arnold Schwarzenegger = Hummer H1

Dans les années 80, Schwarzie, se trouvant sur le tournage de Predator remarque un convoi de Humvees de l’armée qui pètent la classe grave. Il se dit que putain, cette bagnole est taillée pour lui. Il va voir les gars qui le produisent et menace direct de leur péter les jambes s’ils ne consentaient à lui vendre un exemplaire. Le truc avec le complexe militaro industriel US, c’est qu’il ont déjà donné dans les autrichiens énervés et ils sont pas vraiment emballés par les menaces de la gonflette Tyrolienne. Arnold change de stratégie mais ils mettent quatre piges à se décider comme des pucelles un soir de bal des pompiers. Et finalement AM General accouche enfin d’un modèle civil, à peine plus confortable.

7-hummer-h1-arnold-schwarzenegger

Schwarzie dans l’un de ses nombreux Hummer

 

 

Le « AM General M998 High mobility multipurpose wheeled vehicle » devient le Hummer H1 comme Arnold Schwarzenegger était devenu Schwarzie en tutoyant la gloire. Il est acheteur du premier H1 civil, facturé 120 000$ et l’inauguration se fait en grande pompe. Les acteurs se l’arrachent, continuant l’histoire d’amour entre Hollywood et les voitures de bad boy. Les types ont une sacrée classe en cruisant sur Rodeo Drive, dans leur machine de guerre de 3 tonnes qui nécessite un permis poids-lourds et qui consomme 30 litres aux 100. Mais putain, quelle allure! Quelle voiture de mac! Pourquoi les millionnaires, qui pourraient se payer n’importe quelle voiture de leur choix, choisissent de rouler en Hummer, bruyant, énorme? Parce qu’à force de jouer des rôles et de faire le show en permanence, le Hummer leur apporte la possibilité de montrer leur authenticité avec une voiture aux proportions qui les mettent en valeur.

8-hummer-h1-arnold-schwarzie
Hummer H2

L’année 2000 marqua l’apogée, au sens de la pureté de la came. AM General avait vendu en 1998 le nom Hummer à General Motors, et on parlait de développer la gamme. La grande descente aux enfers allait commencer, ça serait l’Irak de GM.

Nous avions vu, dans un précédent article sur la Ssangyoung Musso, que GM avait jadis racheté le coréen Daewoo avant de tout faire foirer, en grands princes de la faillite. De l’autre côté du Pacifique, ils ont suivi le même plan avec le Hummer. Ils ont pris ce produit fantastique, le H1, et l’ont démocratisé sauce mac do avec du marketing de fils de pute en chaussures à bouts carrés et des solutions techniques pleines de compromis pour récupérer des plateformes existantes et juste empocher le pactole sur le dos d’une bande de pauvres connards. Le H2 n’est au final qu’une Chevrolet Tahoe mal recarrossée : le fusil d’assault sorti d’une guerre était devenu pistolet à eau, jouet pour ados beaufs pré-pubères du nouveau Mexique déjà obèses à 12 ans.

9-enfant

Celui là n’est pas obèse, tiens.

Des proportions de Renault Scénic

N’importe quel enfant de 8 ans qui a l’habitude de dessiner des voitures sur du papier brouillon que lui ramène sa daronne comptable dans une PME, comprendrait que c’est les proportions du Hummer H1 qui lui donnaient tout sa classe internationale, car ce sont les mêmes qu’une Ferrari Testarrossa. Juste avec des pneus de malade. Le Hummer H1 avait inventé le 4×4 « taille basse » sans le savoir. Allez expliquer ça à des types du marketing de GM ressemblant a des assureurs.

Au final la Hummer H2 est comme un Basset Hound, ces chiens dégueulasses obèses qui ne servent à rien et finissent leur misérable existence à tirer la langue et à frotter leur bite poisseuse sur les invités dans un appart qui a l’odeur d’un chiotte de bus Eurolines.

11-blueprint hummer h2

66% de gros cul pour 34% de torse, on dit que les designers se sont inspirés de Kim Kardashian.

Évidemment, les Américains réagirent au Hummer H2 comme les Français le firent avec la Logan. Tu leur donnes l’impression de faire une affaire et ils foncent, ces cons. Les ventes de Hummer passent de 875 Hummer H1 en 2000 à 71000 H1+H2 en 2006. Le H2 est vraiment le véhicule plus « raisonnable » et plus « écologique » que tu peux faire accepter à ta femme, cette meuf que tu ne peux pratiquement plus toucher depuis 1998. Les assureurs et les petits patrons ont enfin leur gros jouet.

Là où le Hummer H1 était confidentiel et n’embêtait personne, le H2 devient omniprésent, symbole de la décadence et de la fatiguante démesure de l’Amérique. Le Hummer H2 sera de tous les clips de rap, envahira les rues de Londres, Prague ou Budapest avec ces limousines immondes pour les Bachelor Parties de jeunes truies hystériques hurlant à travers le toit ouvrant d’un Hummer H2 rose bonbon avant d’aller voir un show de stripteaseurs puis de vomir à 4h du matin dans la queue d’un Burger King 24/24. Comme son grand-père Humvee participa à l’Américanisation du proche-orient, le Hummer Limousine rose participe à la VickyCristinaBarcelonisation de l’occident en un réseau de villes à EVG pour groupes de jeunes européens se croyant jet-setteurs avec leur carte Wizzair et leur rails de coke coupés aux laxatifs roumains.

13-hummer_limo_mundial_eventos

Thon sur Thon

 

Hummer H3

Alors que le Hummer H2 est un bourgeois obèse qui s’est fait réformer de l’Armée, et le H3 est carrément le prolo qui joue à Call of Duty en croyant être un vrai warrior. L’authenticité d’autant est devenue hypocrisie : ce petit 4×4 au gabarit d’une Wrangler chassis long arrivera juste pour essuyer les plâtres. L’idée de GM est de dénaturer la noblesse du concept original jusqu’à l’inéluctable fin de race. Les écologistes étaient passés par là et le Hummer était la bête à abattre. Même Schwarzie devra vendre son parc de Hummer à cause de la vindicte populaire liée à son poste de Governor of California. A partir de 2006, les ventes plongent, et le Hummer H3 n’apporte rien dans la gamelle des chiens de Gm.

14-Hummer-H3 Tableau de bord

Une simple vue du tableau de bord du H3 suffira au lecteur pour comprendre que le conducteur du H3 est du genre à se faire réaligner le trou de balle avec ses chakras lors de séances de Yoga dans des parcs nationaux, quand le conducteur de H1 déracine des arbres dans le Wild et fout des grosses mandales à des potes à lui pour le fun.

Le H3 n’est qu’un Chevrolet Colorado modifié, et même si sa ligne est plus équilibrée, les vrais connaisseurs comprennent que le H3 n’est qu’une camelote de plus et qu’il vaut mieux acheter directement une Jeep Wrangler Limited, vraiment authentique, et qui a eu le temps depuis 70 ans de s’améliorer en douceur, en vraie Porsche 911 du franchissement.

 

15-hummer

Cartographie raisonnée de la fin de Hummer

La crise de 2008 frappe les marchés. Hummer touche le fond et boit la tasse. GM agonise. La marque Hummer est mis dans les « passifs » de l’entreprise et on essaye de la vendre aux Chinois qui préfèrent la copier gratuitement. Game Over.

 

Conclusion : Au-delà de cette limite votre ticket n’est plus valable

C’est l’histoire d’un vieil acteur de film muets qui est has-been et ne trouve pas de rôles pour les nouvelles productions.


Le slogan originel du Hummer était : « Hummer is not for everyone ». A vouloir démocratiser la violence et la démesure, GM a démontré une fois de plus ses talents pour gâcher n’importe quelle succes-story et trahir ses clients. Pontiac, Saturn, Hummer, Oldsmobile, Geo, Daewoo, la liste des (33) marques fermées par GM est aussi longue que celle des guerres du Humvee, infatiguable acteur de l’embrassement du Moyen-Orient. Même les mecs de la daeshetterie Syrienne ont récupéré un stock de Humvees via l’armée Irakienne qui leur servent à traîner des keums décapités quand ils ne les brûlent pas dans des cages comme des jean mouloud de cités découvrant GTA 5 sur une ps4 tombée du camion. War is not for everyone.

Militairement, le Humvee est en cours de remplacement par un monstre dénommé Oshkosh. Moche et arrogant, il annonce les grands conflits liés à cette fuite en avant paranoïaque de l’Amérique en perte de puissance.

17-Humvee_Oshkosh

Énormément endettée, au bord de la faillite, l’Amérique a tout intérêt à suivre la stratégie de GM et d’analyser ses dettes, passifs et actifs. Et les seuls actifs de l’Amérique, c’est 3000 têtes d’ogives nucléaires. La solution est une grande guerre mondiale pour valoriser politiquement ce grand arsenal de guerre. Faire la peau à ses créanciers en utilisant au plus vite les missiles avant la date limite. Les Chinois et les Russes ne seront pas prêts avant 2020, donc le Oshkosh arrive juste à temps.

19-Humvee-Oshkosh-Jeep

 

Avec le Oshkosh, l’ambition est clairement affichée : un véhicule non parachutable, résilient et blindé, fait pour survivre de longues occupations au sol. Rien à foutre du gabarit, le Oshkosh ne se fera même pas chier à rouler sur les routes. Avec ses roues démesurées, il roulera directement au dessus des ruines de villes du monde post-nucléaire. Vous voyez le tableau. Une nouvelle icône de destruction massive est née. Toujours plus gros, toujours plus grand. La devise de l’Amérique.

20-Final

Michel Védouze.

Next Post

Previous Post

Ecrire une insulte

© 2018 Le Parking de l'Hyper

FACEBOOK / TWITTER

Theme by Anders Norén